Déjà qu’elle ne se repose presque jamais, toujours dans le temps de l’action, Coumba Gawlo qui s’est dépensée sans retenue pour réaliser son projet commence à laisser parler des signes de fatigue. Entre deux arrangements, pointilleuse, l’artiste ne rechigne pas à puiser dans son énergie et sa force naturelle pour mener la barque et maintenir la cadence technique. Dés qu’elle baisse pavillon, même pour un petit coup de sommeil, c’est son manager Moctar Seck qui monte au créneau, lui rappelant les exigences du deadline et l’ampleur du projet. De quoi la remettre sur pied avec les idées bien en place?.

Free WordPress Themes