Que le régime se le tienne pour dit ! Khalifa Sall n’abdiquera pas. C’est ce que Barthélemy Dias a soutenu, hier, en rendant visite à la mère de l’ancien maire de Dakar. Après 6 mois de détention, Barthélemy Dias est sorti, gonflé à bloc par les conseils de Khalifa Sall. Aussi, il a tenu à avertir Macky Sall sur le combat de l’électorat de Dakar, et a martelé ses quatre vérités à ceux qui tentent d’abandonner le combat pour sortir Khalifa Sall de prison.

C’est dans une forme olympienne que Barthélemy Dias est apparu, hier, dans les rues des Parcelles Assainies, pour aller voir la mère de Khalifa Sall. Reçu sobrement par Mame Awa Niang, mère de Khalifa Sall, Barthélemy Dias a tenu à apporter des nouvelles de l’ancien maire de Dakar. «Si je n’ai pas fléchi, si j’ai tenu avec sérénité en prison, c’est grâce à Khalifa Sall. Et si je suis sorti la tête haute aussi, c’est parce qu’en prison, à chaque fois que je me réveillais, je voyais un homme digne, sain d’esprit et très religieux», a d’emblée soutenu le maire de Mermoz, après des salamalecs échangés avec la mère de son mentor.

Khalifa Sall : «mon esprit n’est pas en prison, mon cœur n’y est pas et mes pensées aussi ne sont pas enfermées à Rebeuss. Il n’y a que mon corps qui y est et ça, c’est la volonté divine»

Barthélémy Dias poursuit : «Khalifa Sall démontre une force incroyable. Des fois, il m’arrivait de lui demander s’il était vraiment en prison, tellement il est l’aise. Sa réponse est très claire et très lucide : ‘’Si tu veux qu’on t’enferme dans une prison, tu ne peux y échapper, mais sache que mon esprit n’est pas en prison, mon cœur n’y est pas et mes pensées aussi ne sont pas enfermées à Rebeuss. Il n’y a que mon corps qui y est et ça, c’est la volonté divine», poursuit le maire fraichement sorti de Rebeuss, après 6 mois de détention. D’ailleurs, il donne des nouvelles de l’état physique de Khalifa Sall. «Je suis venu te dire que Khalifa Sall va bien, il se porte à merveille et il a une bonne santé», confie-t-il.
Comme toujours, Dias-fils n’a pas manqué d’envoyer des piques au pouvoir en place. Ce, pour dire que Khalifa Sall sait très bien le chemin qu’il va suivre pour arriver à ses fins. «Ceux qui ont en charge la gestion de ce pays refusent de nous affronter. Ils savent bien pourquoi. Ils vont jusqu’à manœuvrer pour convaincre nos militants que Khalifa Sall ne sortira pas de prison. Que ceux qui sont avec nous sachent que Khalifa Sall a un projet pour le Sénégal et qu’il mettra en œuvre ce projet, s’il plait à Dieu», dit-il.

Barthélemy Dias lance un appel à Moussa Sy et Cie

A ceux qui tentent de quitter le bateau et ceux qui l’ont déjà fait, Barthélémy Dias leur demande de revoir leur position. «J’ai entendu qu’il y a des gens qui étaient avec nous qui ont décidé d’aller avec Macky Sall. D’abord, je voudrais préciser que ces gens là sont toujours nos amis et qu’on ne va jamais dire du mal d’eux, mais on leur demande de reprendre leurs esprits, parce que là où se trouve Khalifa Sall, c’est Dieu qui l’a voulu ainsi et personne ne sait ce que Dieu a prévu. Qu’ils sachent que Khalifa Sall va sortir et il aura rendez-vous avec l’histoire. Je leur demande, comme ils étaient là depuis le début, qu’ils revoient leur position», dit-il.

«Si tu perds Dakar, tu perds l’élection présidentielle»

Ce chapitre fermé, il en vient au combat de Dakar. Le maire de Mermoz Sacré Cœur de rappeler l’histoire récente des chefs d’Etat qui ont perdu Dakar avant de perdre le Sénégal. Pour lui, c’est la principale raison qui pousse Macky Sall à tenir Khalifa Sall loin des joutes électorales. «En 2000, quand Diouf a perdu les élections, après avoir perdu les élections législatives de 98, avec notamment la perte de l’électorat de Dakar. En 2009, Abdoulaye Wade avait perdu Dakar et en 2012, il a été battu lors de la Présidentielle. Si tu gagnes la capitale, le deuxième tour est déjà acquis», dit-il. Et de poursuivre en provoquant Ousmane Tanor Dieng sans le citer. «Si le Ps n’est pas parti au second tour en 2012, il y a un responsable au sein du parti dont je ne citerai le nom parce qu’il se reconnaitra, qui porte la poisse», soutient Dias-fils. Pour revenir à l’électorat stratégique de Dakar, Barthélemy Dias renseigne : «si Macky Sall est arrivé au second tour en 2012, c’est parce qu’il est sorti avec 33% à Dakar. Seulement, Macky, je ne dirais pas qu’il porte la poisse, mais deux ans après, il a perdu Dakar. Cela veut tout dire, du moment que Macky était ministre de l’Intérieur et directeur de campagne d’un Président sortant, donc il sait bien ce que cela veut dire».
Aussi, le maire de Mermoz Sacré-Cœur d’asséner : «Macky Sall peut aller voir des marabouts et qu’ils quémandent même des prières, mais il ira au second tour et il sait bien qu’il n’en sortira pas vainqueur».

La mère de Khalifa Sall fond en larmes

Pour finir, il dira à la mère de Khalifa Sall qu’il y a des lendemains meilleurs pour Khalifa Sall. «Je suis venu vous dire que Dieu a déjà tracé un destin présidentiel à Khalifa Sall. S’il voulait sortir de prison, il allait le faire, mais ils veulent lui faire dire des choses qu’il ne veut pas, parce que nous lui avons demandé de nous montrer la voie et que nous voulons mettre en ses mains les destinées de ce pays», dit-il.
Une dernière phrase qui fera craquer la mère de Khalifa Sall, réconfortée par Barthélemy Dias.

ENCADRE

Soham Wardini- Moussa Sy
Force est de reconnaitre que le divorce est consommé entre Moussa Sy et Khalifa Sall. En effet, Soham Wardini s’est rendue hier à la mairie des Parcelles Assainies pour y rencontre Moussa Sy. Ce dernier, qui était pourtant candidat à la succession de Khalifa Sall, a déposé hier sa démission de son poste de deuxième adjoint. Seulement, le nouveau maire de Dakar voudrait bien que tous ceux qui ont été avec Khalifa Sall avant son emprisonnement soit de retour. Ainsi, il a demandé à Moussa Sy, qu’il a toujours considéré comme son fils, de revenir sur sa décision. Mais que nenni ! Moussa Sy a définitivement divorcé avec l’équipe de Khalifa Sall.

Free WordPress Themes